1er décembre

01Déc08

Suivant l’exemple du magnifique blog Bon pour les oreilles, du journaliste et critique musical Christophe Schenk, je mets en ligne durant ce mois de décembre le calendrier de l’avent de Madame de Compactus, avec chaque jour un objet différent des collections (objet, image ou autre). Avec 24 billets brefs, vous aurez donc un aperçu de la grande diversité des objets et images qui constituent notre quotidien…

Aujourd’hui, Madame de Compactus étant abonnée à La Loupe (bulletin des philatélistes de la poste suisse) pour les besoins de son métier, elle vous livre la nouvelle édition de timbres dédiés à l’art concret, dont une planche réalisée avec une photographie de Hans Finsler, qui vient de faire son entrée dans les collections iconographiques (la planche de timbres, donc).

Timbres Finsler

Voici le texte de présentation publié par la Poste:

Hans Finsler – pionnier de la Nouvelle photographie
Hans Finsler a vu le jour le 7 décembre 1891 à Heilbronn (Allemagne) et est décédé le 3 avril 1972 à Zurich. Diplômé en architecture puis en histoire de l’art, il s’installa en 1921 à Halle (Allemagne), où il fut bibliothécaire et chargé de cours de l’Ecole d’arts appliqués «Burg Giebi-chenstein». Le niveau lamentable de la documentation dont disposaient les étudiants pour leurs travaux le poussa à s’initier à la photographie en autodidacte. C’est à partir de 1926 qu’il commença à photographier des objets et devint l’un des pionniers de la «Nouvelle photographie», ce qui lui valut une reconnaissance internationale. En 1929, il apporta une importante contribution à l’exposition internationale «Film und Foto» organisée par le Werk-bund de Stuttgart. L’attention accordée au seul photographe suisse fut considérable. En 1932, Alfred Altherr lui confia un poste de professeur à l’Ecole d’arts appliqués de Zurich. Le photographe s’établit donc dans cette ville, où il fonda la première classe de photographie de Suisse, qu’il dirigea jusqu’en 1958. Par son activité d’enseignement, il devint le maître de toute une génération de photographes suisses comme Werner Bischof, Emil Schulthess, Ernst Scheidegger ou René Burri. Hans Finsler noua des liens avec Max Bill lors d’une collaboration pour une publicité d’articles d’aménagement intérieur.

Trois oeufs, trois reflets
La photographie de Hans Finsler se consacre exclusivement à la beauté d’objets apparemment accessoires. Cette oeuvre créée en 1929, «Eier im Spiegel», le prouve (grandeur originale: env. 24×30 cm).

Publicités


3 Responses to “1er décembre”

  1. 1 direparfiction

    Bonne idée de calendrier, je vais te copier en copiant Christophe Schenk

  2. 2 Christian Rossier

    Les musées sont fermés le lundi. Donc les petites fenêtres du 1,8,15,22 peuvent aborder des thèmes extra-muséaux. Non ? Et attention au 6 (St Nicolas) et à la fenêtre du 24, qui a deux battants…

  3. 3 sourisdecompactus

    Les musées, cependant, débordent d’activité le lundi…
    Je penserai aux deux battants ;-)



%d blogueurs aiment cette page :